VOUS ÊTES SUR LE SITE DES USAGERS DES TRANSPORTS PUBLICS EN SUD-ARDÈCHE

Le Collectif des Usagers des Transports Publics en Sud-Ardèche se réjouit du vote historique, sans aucune opposition, de la Communauté d'Agglomération Privas Centre Ardèche lors de son conseil communautaire de ce jour à St Julien en St Alban, d'un ambitieux plan de mobilité sur l'ensemble de son territoire.

 

Ce vote est pour nous l'aboutissement  de plusieurs années de mobilisation de notre association pour avoir un service de transport en communs sur le bassin privadois:

 

-interpellation de l'ancienne communauté de communes Privas-Rhône et Vallées

 

-organisation d'un débat devant la mairie de Privas en partenariat avec Le Bouchon Littéraire afin de rendre publique une intéressante étude avec des propositions ambitieuses de lignes de bus sur les communes de Privas, Veyras, Alissas et Chomerac, malheureusement mise au placard...

 

-proposition et médiation d'une réunion de l'ensemble des maires de l'ancienne communauté de communes Privas-Rhône et Vallées organisée par la mairie de Privas avec le président et le directeur de Toutenbus, le syndicat de transports en communs albenassien

 

-interpellation de la communauté d'agglomération et organisation avec l'association Cap à Gauche d'un service de transport en commun expérimental dénommé "Tousenbus" en septembre 2016, afin de mettre en évidence la forte demande de la population.

 

C'est à notre connaissance la première fois qu'un territoire rural français décide de se doter d'un tel service de transports en commun.

 

Nous demandons maintenant à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, dont la ligne 73 dessert une partie de notre territoire, de répondre aux propositions qui lui sont soumises par la CAPCA, en particulier en ce qui concerne l’harmonisation tarifaire, l'équilibre des services entre les Vallées de l'Ouvèze et de la Payre et la jonction avec la Drôme entre La Voulte et Le Pouzin et Livron.

 

Le CUTPSA va maintenant étudier finement le projet dans ses détails et demander à être associé à sa mise en pratique, afin qu'il soit réalisé de manière ambitieuse dans l'intérêt des usagers.

 

Alertés par les Cheminots retraités de la CGT, nous avons appris le projet de la SNCF de fermer la boutique d'Aubenas.

C'est pour nous une décision totalement inacceptable: cette boutique est un lieu crucial pour les ardéchois du Sud-Ouest, qui permet encore d'avoir des renseignements de qualité que ne peut donner le site de la SNCF. Fermer cette boutique serait priver une partie de la population de la possibilité de voyager en train, faute de pouvoir accéder au service de bases d'une entreprise publique: la relation humaine.

Déjà, nous voyons depuis plusieurs années les horaires d'ouverture de cette boutique se restreindre régulièrement. Nous voyons aussi le nombre d’employés, qui permettait pendant longtemps l'ouverture de 3 guichets diminuer, ne laissant la possibilité d’ouvrir qu'un guichet et occasionnant attente et frustration.

Les ardéchoises et les ardéchois, déjà privéEs de trains depuis 1973, malgré le projet de réouverture de la rive droite du Rhône, privéEs des gares qui sont attenantes aux lignes, seraient aujourd'hui privéEs de la boutique la plus fréquentée !

Après avoir vu fermer la boutique de Guiherand, après le refus de la SNCF d'ouvrir une boutique à Privas, après une politique de diminution des horaires d'ouverture de la boutique d'Aubenas, l'Ardèche deviendrait un département "hors SNCF" !

Nous espérons qu'une levée de bouclier massive aura lieu pour empêcher cette gabegie.

D'ors et déjà, nous soutenons la pétition mise en ligne par la CGT,

http://www.mesopinions.com/petition/autres/fermeture-boutique-aubenas-ardeche/27458

nous avons été nombreux présents lors de la manifestation devant la boutique SNCF d'Aubenas samedi matin, et nous nous rapprochons de la CGT afin de réfléchir à l'élargissement du mouvement d'opposition à la fermeture de cette boutique.

Le CUTPSA soutient évidemment ces actions et se rapproche de la CGT pour construire une force de résistance à la fermeture de cette boutique.

Le CUTPSA interpelle le président de la nouvelle région Auvergne Rhône-Alpes

Télécharger le fichier